Hypèthre

Expression désignant un édifice n'étant pas couvert du tout ou en partie d'un toit. un temple dont la cella est à ciel ouvert.



Catégories :

Bâtiment - Toit - Porte - Façade

Définitions :

  • adj. Archit. anc. Expression désignant édifices, et surtout de temples, qui étaient à ciel ouvert. (source : polernaz.club)

Expression désignant un édifice n'étant pas couvert du tout ou en partie d'un toit[1]. (En général) un temple dont la cella est à ciel ouvert[2]. (Par extention) ce terme qualifie un édifice dont le centre est à ciel ouvert, ou une ouverture ajourée d'un édifice grec ou romain (en général au dessus d'une porte) [3].

Références

  1. Source : (fr) Définitions lexicographiques et étymologiques de hypèthre du CNRTL..
  2. Citation de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Architecture, méthode et vocabulaire, Édition du patrimoine.
  3. Citation de Jean de Vigan, le Petit Dicobat ? dictionnaire général du bâtiment, Arcature.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyp%C3%A8thre.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/04/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu