Jubé

Dans une église, le jubé est une tribune et une clôture de pierre ou de bois séparant le chœur liturgique de la nef. Il tient son nom du premier mot de la formule latine «jube, domine, benedicere» qu'employait le lecteur avant les leçons de Matines.



Catégories :

Architecture religieuse

Définitions :

  • Tribune en forme de galerie, localisée dans une église, et qui est généralement entre la nef et le chœur (source : fr.wiktionary)
  • Tribune transversale élevée entre la nef et le chœur. Les jubés sont en grande partie détruits au XVIe et XVIIIe s.... (source : pagesperso-orange)
Emplacement du jubé dans une église

Dans une église, le jubé est une tribune et une clôture de pierre ou de bois séparant le chœur liturgique de la nef. Il tient son nom du premier mot de la formule latine «jube, domine, benedicere» («daigne, Seigneur, me bénir») qu'employait le lecteur avant les leçons de Matines.

Architecture et usages

Le jubé se compose de trois éléments : la tribune (le jubé lui-même), la clôture (dite «chancel») et le groupe sculpté de la crucifixion.

De la tribune on lisait l'Évangile et on prêchait (les chaires lui ont succédé dans cet emploi). On y installait aussi les chœurs, d'où le nom de chantereau sous lequel certains textes anciens la décrivent. Un orgue portatif pouvait y être installé avant que ne se généralise l'orgue fixe, lequel est le plus fréquemment positionné au dessus de la première travée de la nef.

La clôture/chancel a pour fonction d'isoler le chœur (réservé au clercs ainsi qu'aux seigneurs prééminenciers) des fidèles qui, du fait de sa présence voient peu ou absolument pas le maître-autel. En cela, il se rapproche de l'iconostase des Eglises chrétiennes orientales (cf. infra).

La crucifixion surmonte la tribune dont elle est l'ornement principal, tourné vers les fidèles. Les grands christ en croix dits «espagnols» qu'on observe dans énormément d'églises plaqués aux murs nord ou sud de la nef ont fréquemment été récupérés lors du démontage du jubé. Les trefs conservés avec leur crucifixion, après la destruction des jubés, prirent le nom de «poutre de gloire».

Histoire

Jubé de l'église de Saint-Cunerakerk à Rhenen, aux Pays-Bas

Les jubés sont apparus en France au XIIe siècle de la réunion de trois éléments préexistant scindément : le tref (poutre de gloire), la clôture et l'ou les deux ambons.

Au XVIe siècle, le concile de Trente provoqua une évolution de la liturgie catholique en réponse au succès des églises protestantes. Le chœur devant désormais être visible pour les fidèles, les jubés étaient condamnés. Tandis que les chaires à prêcher les remplaçaient, ils seront déplacés ou détruits aux siècles suivants, quelquefois tardivement au XIXe siècle. La règle s'est appliquée dans les églises paroissiales et les cathédrales, mais des chapelles privées ont pu maintenir ce mobilier original, comme on le constate en particulier en Bretagne. Malgré leur disparition, il subsiste en de nombreux lieux les traces de l'emplacement des poutres de soutien des chancels et jubés, ou alors de l'accès de ce dernier par des portes actuellement murées, dans la maçonnerie de colonnes contenant un escalier à vis (Locronan/Lokorn - 29). Les anciennes églises orthodoxes (iconostases) et anglicanes ont conservé généralement les leurs.

Jubés en France

Il ne reste en France que particulièrement peu de jubés, mais la Bretagne en conserve une belle collection.

En Bretagne

Jubés entiers ou chancels seuls :

...

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Jub%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/04/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu