Soupirail

En architecture, le soupirail est une ouverture pratiquée à la partie inférieure d'un édifice, pour donner légèrement d'air et de jour à une cave, à un sous- sol ou à un autre lieu souterrain.



Catégories :

Élément d'architecture - Fenêtre - Façade - Mur

Définitions :

  • d'aquéduc, (Archit. hydraul. ) on nomme ainsi une certaine ouverture en abajour, dans un certain aquéduc couvert, ou à plomb, dans un... (source : fr.wikisource)

En architecture, le soupirail est une ouverture pratiquée à la partie inférieure d'un édifice, pour donner légèrement d'air et de jour à une cave, à un sous- sol ou à un autre lieu souterrain.

Dans le mur épais, cas général, la construction de la baie (le percement) est fait en oblique comparé à la verticale à partir du niveau légèrement en dessous de la chaussée pour aboutir au-dessus de la chaussée, de manière à éclairer sous le premier plancher qui n'a que quelques marches d'élévation en hauteur comparé au sol. Le soupirail peut comporter en emprise au sol une très petite fosse débordante en avant la façade et fermée par des barreaux horizontaux. Pour l'aération à l'intérieur, le soupirail se conjugue avec des portes dont le panneau n'obture pas totalement l'ouverture, par exemple avec des portes à grille.

Dans certaines compositions classiques, par exemple le Palais d'Hiver de Saint-Petersbourg, les fenêtres conçues pour des pièces en sous-sol utilisées par le personnel de maison ont pu être rendues presque non visibles par traitement architectural, et tout en étant de taille assez importante "disparaitre" de la façade particulièrement longue.

C'est devenu un élément typique de la façade de la maison bourgeoise de la fin du 19è et du début du XXe siècle qui reprend et adapte des principes classiques de grande demeure. Le soupirail est composé fréquemment d'une grille en ferronnerie protègeant une toute petite fenêtre abattante sur une petite baie.

Quand qu'aucune baie visible n'est faite en élévation dans le mur, mais débouche seulement dans le sol, c'est un jour-de-terre, non d'un soupirail.

Ne pas confondre avec les bouches de ventilation du vide sanitaire qui n'est pas un sous-sol accessible.

Attention, le pluriel de "soupirail" se dit "soupiraux"

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Soupirail.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 18/04/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu